Logo du site La Chirurgie Gynécologique et Mammaire de Charente

 

 

 

 


ACCUEIL CHIRURGIE DU CANCER DU SEIN

 

 

 

 

 

 

 

GANGLION SENTINELLE:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Définition

Indications

Modalités

En pratique

Déroulement

Post-opératoire

Signes d'alerte
Avantages, inconvénients et risques

 

Anatomie

 

 

CANCER DU SEIN

Mastectomie partielle

Mastectomie totale

Pyramidectomie

Oncoplastie

Reconstruction immédiate

Reconstruction secondaire

Reconstruction par prothèse

Reconstruction par lambeau dorsal

Reconstrcution par lambeau abdominal

Reconstruction plaque aréolo-mamelonnaire

Lipomodelage

Réparation des séquelles des traitements conservateurs

Ganglion sentinelle

Curage axillaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

 

 

 

Les différentes interventions chirurgicales du sein

LE GANGLION SENTINELLE DANS LE CANCER DU SEIN

 

En pratique

Intervention souvent intégrée dans le traitement du sein
Entrée la veille
Consultation d'anesthésie faite

Signes d'Alerte

Si fièvre > 38,5°C
Si douleurs ne cédant pas aux calmants
> Contacter votre chirurgien .

Ne pas oublier

Vos tenues
Trousse de toilette
L'ensemble de votre dossier (mammographies et radiographies) .

 

FacebookTwitterGoogle+ Youtube

 

Définition

Le ou les ganglion(s) sentinelle (s) du creux de l'aisselle (creux axillaire) représente(nt) le premier relais ganglionnaire du sein.

Un ganglion est comme un filtre " à café". Son travail est de bloquer certaines cellules infectées ou contaminées et de les détruire. Cela est valable pour les infections, mais les cellules cancéreuses ne peuvent être détruites.
L'idée du ganglion sentinelle est de penser que les ganglions travaillent en relais, c'est à dire que les cellules atteignent le premier ganglion qui couvre une zone anatomique, puis le deuxième, puis le troisième, ..., un peu comme les péages sur l'autoroute qui se succédent...
Des travaux anatomiques ont pu le prouver et cette technique a été initialement introduire pour les cancers de la peau, appelés Mélanomes.

Le ganglion sentinelle du creux axillaire est donc la "sentinelle" du drainage des cellules du sein!

Pourquoi le connaitre?

L'étude des ganglions dans le cancer du sein est nécessaire pour connaitre le niveau de "progression" du cancer. En effet si le cancer est uniquement local dans le sein ou régional dans les ganlions, les traitements ne seront pas les même, ilest donc très important de connaitre ce statut.

Avant cette technique, la seule méthode pour les connaitre était le curage axillaire, c'est à dire l'ablation "complète" des ganglions, et cette chirurgie était plus à risque de conséquences secondaires. Le ganglion sentinelle est donc une alternative, dans certaines conditions, à cette chirurgie plus importante (mais qui reste nécessaire dans certaines situations et certains cancer!).

Pour résumer, le ganglion sentinelle est une technique chirurgicale qui permet d'éviter, dans certains cas, de faire le curage axillaire. Le principe est de dire, si le premier ganglion n'est pas atteint de cellule cancéreuse, alors les autres ne le sont pas, et il est donc inutile de tous les enlever.

 

Haut de page
Indications

Le ganglion sentinelle est indiqué dans certains types de cancers du sein, donc pas dans tous!

Il est indiqué dans les tumeurs infiltrantes du sein (il est obligatoire d'avoir une biopsie au préalable pour le savoir) , de petite taille (<20 mm, ou plus si traitement juste da la tumeur possible). Dans certain cas, pour des tumeurs dites "in situ" (stade non infiltrant), lorsqu'il existe un grand foyer, qu'il est nécessaire d'enlever le sein, ou que l'on suspecte une micro-infiltration.

Il n'est pas indiqué lorsque:
- il existe des ganglions palpables ou atteints de cellules cancéreuses si un prélèvement a été fait
- le cancer est de grande taille (> 5 cm)
- le même sein présente plusieurs tumeurs dans des régions différentes
- le sein a déjà été opéré (perturbation du drainage des ganglions)
- des traitements médicaux (chimiothérapie, hormonothérapie, radiothérapie) ont précédé la chirurgie
Dans ces cas là, un curage axillaire est effectué d'emblé.
Ces indications sont précisées dans des consensus ou guides de bonnes pratiques médicales. La Haute Autorité de Santé (HAS), L'institut National du Cancer (INCA) et les protocoles des réseaux d'oncologie (ROPC).

Dans tous les cas, le choix de la technique est validé par des outils référentiels et lors des réunions de concertations pluridisciplinaires (RCP).


Haut de page
Modalités

Le ganglion sentinelle doit être repéré pour pouvoir être enlevé et analysé.

Deux méthodes sont utilisées, le plus souvent conjointement.
- par la méthode isotopique, c'est à dire grâce à l'injection au niveau du sein d'un produit appelé "traceur" radio-actif (mais sans aucun danger et indolore), qui va se fixer sur le ou les ganglions sentinelles. Le chirurgien dispose d'une sonde de détection au bloc opératoire, précise à un minimètre (sorte de "mini-compteur Geiger") pour le trouver.
- par la méthode colorimètrique, grâce à l'injection au même niveau du sein, d'un colorant bleu qui suivra le même chemin (Bleu Patenté), rendant ainsi plus facile son identification.

L'ablation du ganglion sentinelle se fait par une petite incision d'environ 15-20 mm souvent située à la base du creux axillaire.

L'intérêt du ganglion sentinelle est surtout de pouvoir le faire analyser pendant l'intervention, c'est l'examen extemporané.
Un médecin anatomopathologiste (spécialiste des analyses des tissus) examine le ganglion et informe le chirurgien de la présence ou non de tissu cancéreux.
Si le ganglion paraît négatif, c'est à dire sain et sans cellule cancéreuse, le chirurgien ne prélève pas d'autre ganglion, et le ganglion sentinelle sera analysé plus "finement".
Si le ganglion est positif, c'est à dire avec du tissu cancéreux, le chirurgien pratique dans le même temps de l'intervention le curage axaillaire car il est important d'enlever les autres ganglions possiblement atteints eux aussi.
Parfois la lecture directe se trompe, car la recherche de cellule cancéreuse est beaucoup plus complexe et plus "fine", justifiant des technique non disponible dans le temps de l'intervention. C'est à l'analyse définitive, obtenue en une dixaine de jours, que l'on obtient le résultat sûr. Si secondairement, le chirurgien apprend que le ganglion sentinelle était, en fait positif, le plus souvent le curage axillaire est fait dans un deuxième temps.

Incision ganglion sentinelle
Incision en regard de la détection du ganglion sentinelle
Reperage du ganglion sentinelle
Repérage du ganglion sentinelle, il est bleu
Verification isotopique
Vérification par la sonde de la présence du traceur isotopique

 

 

Haut de page
En pratique

Lors de l’organisation de votre intervention, une consultation d’anesthésie est programmée, elle est indispensable et aura lieu, au minimum, 48 heures avant.

Lors de cette consultation, le médecin anesthésiste fait le point avec vous sur les modalités d’anesthésie (anesthésie générale, ou trés rarement locorégionale voire locale), vérifie la faisabilité, évalue les risques et vous prescrit un bilan sanguin pour vérifier sa normalité, si nécessaire.
Lors de votre consultation, un dossier administratif dit de « pré-admission » sera effectué pour éviter trop de formalités lors de votre hospitalisation. Pour cela, il vous sera demandé de fournir votre identité, votre carte vitale, votre carte mutuelle, et le dossier préparé lors de l’organisation de votre intervention par votre chirurgien et sa secrétaire.

 

Il est nécessaire d’effectuer un champ opératoire, c’est à dire une épilation du site chirurgical, couvrant le sein opéré et le creux axillaire. Cette préparation est effectuée par l'équipe soignante de la clinique mais peut être effectuée par vos soins si vous le voulez.

Votre hospitalisation a lieu la veille de l'intervention. Il est possible que pour la chirurgie du sein, un repérage de la tumeur ait lieu la veille, votre entrée s'effectue donc à l'issue de celui-ci.

Vous devez être impérativement à jeun depuis minuit la veille, c’est à dire sans manger, ni boire, ni fumer. Certains médicaments peuvent être pris selon les recommandations de l’anesthésiste uniquement.

Votre hospitalisation nécessite que vous apportiez vos affaires, et l'ensemble de vos radiographies et mammographies.
Il est recommandé de ne pas apporter trop d’objets de valeur…

 

Haut de page
Déroulement

Le ganglion sentinelle nécessite une organisation: le matin même de l'intervention, parfois la veille, une ambulance vous emmene au centre de Médecine Nucléaire, pour effectuer l'injection du traceur isotopique (produit faiblement radioactif) et un radio spéciale (lymphoscintigraphie) qui confirme la fixation du produit, la localisation du ganglion sentinelle et leur nombre. L'examen effectué, vous revenez dans votre chambre.
L'équipe soignante vous prépare pour l'intervention.

 

Avant de partir au bloc opératoire, votre dossier est recontrôlé par l’équipe soignante.
Souvent un médicament vous est donné (prescrit par le médecin anesthésiste) pour vous « relaxé », c’est la pré-médication. Un brancardier vous emmène au bloc opératoire.

Avant de commencer l’intervention, une perfusion sera posée (petit tuyau dans une veine pour passer les médicaments nécessaires à votre anesthésie et à votre intervention).
Votre dossier est à nouveau vérifié et l’équipe chirurgicale vous posera à nouveau des questions sur votre identité, le type de chirurgie prévue, … c’est la « check-list » mise en place pour améliorer votre sécurité, c’est la même partout en France.
Vous serez installé dans la salle d’intervention, et commencera votre anesthésie.

Durée de l’intervention : pour le ganglion sentinelle environ 20 minutes, mais le traitement du sein est souvent prévu durant la même intervention.
Après l’intervention : Le cathéter de la perfusion est laissé en place s’il y avait besoin de passer des médicaments directement dans la veine.
Juste après l’intervention, vous séjournerez en salle de réveil durant deux heures environ, puis un brancardier vous ramènera dans votre chambre.
Il faut prévenir votre entourage, votre teint sera bleu voir gris lorsque vous remontrez dans votre chambre, c'est le colorant utilisé qui donne cet aspect. De plus vos urines risquent d'être vertes durant 24-48 heures.
Des antalgiques (calmants) sont prescrits si besoin.
La reprise de l’alimentation se fait normalement dès le soir même.

Durée d’hospitalisation : pour le ganglion sentinelle seul, une nuit est souvent nécessaire. La durée dépend surtout du type de chirurgie effectuée pour le sein.
A votre sortie, vous passerez par le service administratif, qui clôturera votre dossier administratif et vous remettra différents documents, dont un bulletin d’hospitalisation important à conserver.

Haut de page
Post-opératoire

Suites normales :
Il existe peu de problème au niveau du seul site chirurgical du ganglion sentinelle. Un désinfectant vous est souvent préscrit ainsi que des antalgiques (calmants).
Consignes :
A votre retour, il est conseillé de se reposer, et vivre normalement. Les précautions concernent le bras afin d'éviter trop de mobilisation en force.
Arret de travail :
La durée dépend bien sûr de la totalité de votre prise en charge, habituellement jusqu'à la consultation post-opératoire.
Il vous est remis à la sortie ou avant par votre chirurgien.
Visite post-opératoire :
Elle est souvent effectuée avec votre chirurgien, environ une quinzaine de jour après l'intervention.

 

Haut de page
Signes d'alerte

Tout évènement qui vous inquiète doit vous faire contacter votre médecin traitant ou votre chirurgien. De façon générale, une fièvre > 38°C5 à deux reprises, des douleurs importantes, un hématome douloureux, ou des saignements abondants persistants, doivent vous faire consulter.

 

Haut de page
Avantages, inconvénients et risques

Avantages
Le ganglion sentinelle est une alternative au curage axiallaire pour certains cancers du sein.
Il diminue nettement ou annule les complications les plus fréquentes du curage axillaire.
C'est une intervention mini-invasive permettant une reprise de vie normale plus rapide, une sortie plus précoce, et limite les contre-indications du curage axiallaire.

Inconvénients
Ceux-ci sont moindres. L'inconvénient le plus important est la limite diagnostic de cette procédure. Si la lecture définitive du ganglion retrouve des cellules cancéreuses non vues lors de l'examen extemporané, une deuxième intervention avec anesthésie est nécessaire pour effectuer le curage axillaire, le plus souvent.

Risques
Rarement la détection du ganglion sentinelle est impossible. Cela peut empêcher la réalisation de l’intervention prévue initialement, et un curage axillaire est d'emblé effectué.
Le risque d'hématome, de saignement important, d'abcès peuvent justifier, rarement, une repise chirurgicale pour en effectuer le traitement.

Plus fréquement, une petite collection de lymphe (liquide drainé par les ganglions) peut se faire. Sa résorbtion est souvent spontanée.

L'injection de Bleu Patenté peut aussi être à l'origine d'une allergie sévère et grave, appelé choc anaphylactique. cette réaction est estimée à un cas sur 10 000 injection.

Les risques liés à la chirurgie du cancer, au niveau du sein coexistent. Ils sont détaillés dans la rubrique mastectomie partielle, pyramidectomie et mastectomie totale.
L'intervention nécessite également une anesthésie générale qui comporte ses propres risques, l'anesthésiste vous en parlera lors de la consultation pré-anesthésie.

Envoyer cette page à un ami

Imprimer cette page

 

Auteur: Dr Gauthier D'HALLUIN
Date de création: 08 Juillet 2012
Date de mise à jour: 22 Novembre, 2013