Logo du site La Chirurgie Gynécologique et Mammaire de Charente

 

 

 

 


CHIRURGIE DU SEIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES RETOUCHES:

Définition

Le lipomodelage

La lipoaspiration

Changement de prothèse

Le sein controlatéral

La plaque aréolo-mamelonnaire


Avantages, inconvénients et risques

 

Anatomie

 

 

CANCER DU SEIN

Mastectomie partielle

Mastectomie totale

Pyramidectomie

Oncoplastie

Reconstruction immédiate

Reconstruction secondaire

Reconstruction par prothèse

Reconstruction par lambeau dorsal

Reconstrcution par lambeau abdominal

Reconstruction plaque aréolo-mamelonnaire

Lipomodelage

Réparation des séquelles des traitements conservateurs

Ganglion sentinelle

Curage axillaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

 

 

 

Les différentes interventions chirurgicales du sein

LES "RETOUCHES" APRES RECONSTRUCTION MAMMAIRE DANS LE CANCER DU SEIN

 

En pratique

Le mieux est l'ennemi du bien ...
Quasi-systématiques après reconstruction mammaire

Les options

Variables selon les cas
La reconstruction ne remplace jamais le sein opéré

 

FacebookTwitterGoogle+ Youtube

 

Définition

Les retouches après reconstruction mammaire sont trés fréquentes.
Que cela soit après reconstruction par prothèse ou reconstruction par lambeau, le résultat obtenu justifie des adaptations.
Ces retouches concernent le sein reconstruit et souvent le sein controlatéral.

Pour le sein reconstruit, l'objectif est de travailler le volume, la hauteur, la ptose et la texture.
Pour le sein controlatéral, l'objectif est la symétrisation, soit par réduction, soit par augmentation, soit par correction de la ptose mammaire.

Attention: Le but de cette chirurgie est d'apporter une nette amélioration sans toutefois prétendre à la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction!

Les chapitres suivant sont donnés pour exemples, mais chaque cas est différent et justifie une adaptation personnelle de la prise en charge.

Haut de page
Le lipomodelage

Le lipomodelage utilise le transfert de graisse. C'est un concept ancien. Il est basé sur le prélévement de la graisse sur les zones où elle est en excès, pour la "greffer" au niveau du sein.
Ce principe séduisant a finalement était validé dans le sein après avoir établi un procédure rigoureuse de prélévement et de réinjection.
Le sein étant constitué essentiellement de graisse et de glande mammaire, le principe repose sur le comblement des zones mammaires déficientes, par sa propre graisse, ainsi greffée.

Les retouches peuvent concerner le volume, le décolleté, le sillon sous-mammaire ...

Voir la page Lipomodelage.


Haut de page
La lipoaspiration

La zone du sillon sous-mammaire et la partie supéro-externe de la reconstruction peuvent nécessiter une diminution de relief. La lipoaspiration peut y être indiquée. Elle consiste à aspirer la graisse en excès sur la zone. Ce temps est identique à celui de la première étape d'un lipomodelage, il correspond à la liposuccion.

Haut de page
Changement de prothèse

Lors de l'utilisation de prothèse, certains résultats peuvent justifier une "réadaptation" de taille ou de forme de la prothèse. La correction des plis, des vagues, de la ptose, de la hauteur peut justifier ce changement. Le sillon sous mammaire peut être retravaillé en même temps, ainsi qu'une éventuelle capsule trop marquée.

Haut de page
Le sein controlatéral

La reconstruction mammaire ne permet pas souvent une adaptation immédiate au sein opposé.
Lorsque celui-ci est plus petit, plus volumineux ou ptosé, une correction pour symétrisation peut être nécessaire.

La correction de volume peut s'effectuer par mise en place d'une prothèse s'il 'est nécessaire d'augmenter son volume, voire par lipomodelage. Une réduction mammaire à l'inverse sera effectuée par une technique de réduction "classique" bien souvent en T inversé (cicatrice verticale sous l'aréole et dans le sillon sous-mammaire).

La correction de la ptose permettra de replacer le mamelon et le sein.

Haut de page
La plaque aréolo-mamelonnaire

La plaque aréolaire et le mamelon viennent achever la reconstruction. Même si elle fait partie intégrante de la reconstruction mammaire, elle prend sa place dans la rubrique des "retouches" comme chirurgie initiale et aussi comme nécessité d'amélioration possible.

Voir la page : reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire

Haut de page
Avantages, inconvénients et risques

L'ensemble de ces "retouches" justifie des interventions chirurgicales. Il est donc nécessaire de bien réflechir aux résultats escomptés. La quête d'une certaine perfection est subjective, et il ne sera, malheureusement jamais possible, à votre chirurgien, de "refaire" le même sein opéré ...

Envoyer cette page à un ami

Imprimer cette page

 

 

Auteur: Dr Gauthier D'HALLUIN
Date de création:01 Novembre 2013
Date de mise à jour: 22 Novembre, 2013